Bonjour tout le monde !  Me revoilà après quelques jours d’absence pour préparer mes examens. C’est enfin fini !!! Après 15 mois de préparation intense me voilà enfin délivrée! Je vous avoue que la fin du parcours a été un peu difficile car j’avais du mal à continuer mes entraînements de manière sereine, tant la pression et l’impatience montaient de plus en plus. Heureusement que j’avais mes heures en immersion professionnelle, ça m’a permis de garder la tête dans le guidon et de réviser certaines techniques. Je vous en parlerai plus longuement dans un prochain article.

En attendant je vais vous parler de ma journée de pratique, chose que je sais que beaucoup d’entre vous attendent avec impatience, vu le nombre de questions que vous me posez depuis que j’ai passé la pratique.

Alors dans un premier temps je vais vous expliquer comment tout s’est déroulé et ensuite je vous donnerai mes conseils à la lumière de ma petite expérience ! bonne lecture.

cook-2681704_1280.jpg

 

Déroulé de l ‘examen.

L’arrivée 

Mon examen commençait à 7h30. Il fallait arriver 30 mn à l’avance, le temps de se changer aux vestiaires et afin d’éviter d’arriver en retard. Ensuite on a vérifié nos identités. N’oubliez surtout pas votre convocation et votre carte d’identité.

7h30 – 8h

Nous sommes une vingtaine de candidats, nous sommes que 2 filles et je suis également la seule personne en candidat libre, les autres sont tous apprentis.

Nous sommes tous réunis dans une salle de classe pour recevoir les sujets et remplir la feuille d’ordonnancement. Celle-ci n’est pas notée mais elle est vraiment essentielle pour la suite : c’est là où vous allez détailler les étapes de ce que vous allez produire (épluchage des légumes, cuisson des pâtes etc.). Plus vous la détaillerez et moins vous vous sentirez perdu dans l’action, et vous pourrez vous appuyer dessus tout le long. Ça rassure et ça structure vos actions. Donc ne la négligez pas.

Nous avons ensuite 10 mn pour préparer notre matériel et le ranger dans notre tiroir et nos étagères. Il faut aussi nous équiper avec le matériel du centre. Pour moi, petit moment de panique car ne connaissant pas la salle je ne savais pas où chercher, quoi prendre. Prise par l’adrénaline, l’envie d’aller vite et de bien faire, c’est un petit moment de flottement qui au final n’a pas duré bien longtemps. J’ai regardé où allait les autres candidats et hop je me suis servie.

 

8h-12h30 : Dans le vif du sujet 

A partir de ce moment, nous sommes « livrés à nous-même » et devons faire les bons choix.

Sur le plan de travail est disposé tous les ingrédients qui serviront à exécuter vos fiches techniques. Il vous faut vérifier qu’il ne manque rien et qu’il n’y a rien en trop, auquel cas il vous faudra le ranger, le mettre au frais. Dans mon cas il y avait quelques éléments en trop.

fish-2230852_1280.jpg

Une fois les ingrédients vérifiés c’est parti, il est temps de cuisiner ! J’ai eu un sujet pas simple je trouve j’ai essayé de faire au mieux. Le voici :

En plat : Filets de daurade en croûte de noisettes, écrasé de pommes de terre, flan de courgettes et légumes grillés.

En dessert : Gratin de pamplemousse au sirop de rose (avec une génoise et un sabayon à faire)

Comme vous pouvez le voir il y avait beaucoup de petites préparations à faire, il fallait donc  être bien organisé.

N.B : Les examinateurs passent nous voir, se promènent dans la salle et notent au fur à mesure ce que l’on fait. Ils sont bienveillants et n’hésitent pas à nous donner quelques conseils.

Une fois les réalisations faites il faut les dresser. J’avais 6 assiettes à envoyer pour le plat et 4 pour le dessert.

Le plat devait être servi à 12 h 15 et le dessert à 12h30.

Après l’envoi, il faut remplir une fiche d’ auto-évaluation concernant notre prestation, ranger et nettoyer, puis passer 10 mn à l’oral auprès du jury. Pendant l’oral on parle de ce qu’on aurait pu mieux faire et de ce qu’on a bien fait, mais on parle également de son projet professionnel. C’est un moment que j’ai bien apprécié.

 

Mes conseils 

  1. Pensez à vous laver les mains quand vous arrivez dans la salle de pratique. Et ensuite tout le long de l’examen, à chaque fois que vous touchez quelque chose de contaminé ou que vous vous attaquez à un nouveau produit.
  2. Pensez également à faire place nette régulièrement sur votre plan de travail : vous finissez une préparation? Coup de propre direct avec la lavette.
  3. Evitez de mettre vos épluchures et vos légumes pas lavés sur votre planche à découper ou bien encore votre casserole. Pensez toujours à contaminer le moins possible. Les examinateurs m’ont dit que niveau propreté j’avais bien géré.
  4. Pensez à emmener votre petit matériel car selon le centre où vous allez le passer il pourra vraiment vous servir. Je vous mets ma liste plus bas. Dans mon cas il fallait tout emmener et il n’y avait même pas d’allume gaz, heureusement qu’un des candidats m’a prêté le sien.
  5. Ne regardez pas ce que font les autres ça ne peut que vous embrouiller. Suivez votre ordonnancement et tout ira bien.
  6. Commencez toujours par préparer en premier les préparations qui demandent du temps et/ou du repos ( ex : pâte)
  7. N’oubliez surtout pas de mettre en chambre froide tout ce qui ne vous sert pas dans l’immédiat.
  8. N’hésitez pas à solliciter les examinateurs si vous avez une question ou besoin de quelque chose.
  9. Bien connaitre le lexique culinaire et les techniques de base pour éviter les erreurs.

 

Mes erreurs

  • j’ai pas bien levé et écaillé mes filets
  • j’ai bâclé mon sabayon par manque de temps
  • j’ai laissé mes pamplemousses dehors alors que je m’en servais pas tout de suite, au lieu de les mettre au frais.
  • mes suprêmes de pamplemousse étaient trop moches
  • j’ai eu 10 mn de retard  pour mon dessert (bon apparemment pas mal de gens ont eu du retard même dans d’autres académies car le sujet était costaud. Ça me rassure … qu’à moitié)

Mes petits plus :

  • Au final j’ai rendu mes plats en même temps que tout le monde, même si j’étais la dernière pour le dessert, ce qui me fait plaisir car je me dis que malgré avoir bossé toute seule dans mon coin toute l’année, j’ai quand même réussi à pas être trop à l’ouest niveau timming.
  • Mon plat était joli : j’ai vraiment essayé de soigner le visuel de mon assiette. J’ai utilisé un petit emporte-pièce rond pour présenter ma purée. j’ai placé à chaque fois 3 asperges sur chaque croute de noisette. bref j’ai fait au mieux.
  • J’ai gardé les restes de poissons et les restes de garniture : je les ai filmé et mis au frais au lieu de les jeter.
  • j’ ai essayé d’être soigneuse et organisée tout le long (sauf à la toute fin où j’ai paniqué car il ne me restait plus beaucoup de temps et du coup il y en avait partout)

 

 

Soyez prêts à toute éventualité !

En regroupant toutes les expériences des membre du groupe CAP qui ont déjà passé leur pratique, il y a un truc qui est sûr c’est qu’il y a vraiment des différences selon le lieu et l’académie où vous allez passer votre examen.

  • Certains auront des commis pour leur faire la plonge et allumez leur feu. d’autres (comme moi) personne pour les aider.
  • Certains auront leurs filets de poisson tous prêts qu’ils n’auront plus qu’à désarêter, d’autres (comme moi) qui auront à vider, écailler la bête et lever les filets.
  • Certains auront droit au batteur pour monter leurs blancs ou leur mayonnaise, d’autres devront tout faire à la main.
  • Certains auront la plupart du matériel fourni, d’autres, très peu.
  • Certains auront droit à leur carnet de recettes et d’autres pas.

Tout ça pour vous dire mes chers amis Capistes : soyez prêts à toute éventualité ! Et en même temps j’ai envie de dire que ça fait également partie de notre métier que de savoir anticiper.

Je vais maintenant vous donner ma liste de matériel. mais cette liste n’engage que moi, vous pouvez y rajouter ou enlever ce que bon vous semble (N’hésitez pas à vous rapprocher de votre centre d’examens pour avoir des renseignements à ce sujet).

 

Mon petit matériel de survie

  • 1 malette de couteaux complète
  • 1 balance
  • 1 allume-gaz
  • 1 rouleau de papier absorbant
  • 1 rouleau de film alimentaire
  • 1 rouleau de papier cuisson
  • 1 fouet
  • 1 louche
  • 1 écumoire
  • 1 économe
  • 1 maryse
  • 1 corne
  • 1 pinceau
  • 1 rouleau à pâtisserie
  • 1 spatule exoglass
  • 1 spatule à viande
  • 1 épluche légume
  • 2 ou 3 douilles
  • 1 aiguille à brider
  • de la ficelle de boucherie
  • 1 zesteur,
  • 1 canneleur
  • 1 vide pomme
  • 1 pince à désaréter
  • des cuillères à soupe et des petites cuillères pour goûter vos préparations
  • des fourchettes
  • 1 tenue complète (veste, pantalon, chaussures de sécurité, coiffe, tour du cou, tablier)
  • Plusieurs torchons
  • 1 trousse de secours : gants jetables, pansement
  • 1 stylo et des stabilos
  • 1 cadenas pour le vestiaire

Pour plus de confort : 1 minuteur, une montre, 1 mixeur plongeant, 1 calculette, 1 règle (ça m’a bien servi pour dimensionner mes croûtes de noisettes), du scotch (pour mettre au mur vos fiches techniques)

 

A propos des écrits :

Franchement les écrits ne sont vraiment pas compliqués. Donc je vous conseille vivement de travailler un minimum vos cours de théorie ce qui vous permettra de grappiller facilement des points. N’attendez pas le dernier moment pour ouvrir vos bouquins ! Faites- le dès que vous commencez vos entrainements. Vous verrez ils répondront à pas mal de questions que vous vous poserez tout le long de l’année.

Bon bein maintenant il ne me reste plus qu’à attendre les résultats je suis mitigée sur ma prestation j’aurai voulu mieux faire même si j’ai fait de mon mieux lol . On verra bien !

 

[Crédit Photo : Pixabay ]

 

 

Publié par :Mangakel

food, Life & Green

8 commentaires sur &Idquo;CAP cuisine en candidat libre : Retour sur mon épreuve pratique&rdquo

  1. Bonjour Barbara,
    Bravo pour ta prestation! je trouve que le sujet n’était vraiment pas facile et tu as quand même pu le terminer à temps (10 minutes de retard c’est vraiment rien).
    moi je l’ai passé en 2014 à Toulouse et j’ai eu à faire une quiche et un bourguignon, largement plus abordable par rapport à ce que vous avez eu cette année! d’autant plus que ma viande était prête à l’emploi… en gros j’avais à gérer mon temps et mon stress et comme tu l’as bien dit connaitre le vocabulaire culinaire…
    Félicitation encore!

    J'aime

    1. Bonjour Hicham ! Merci beaucoup 🙂 Je ne suis pas très contente de ma prestation on verra bien. La difficultés des épreuves pratiques varient beaucoup cette année. Tu peux tomber sur des trucs très basiques comme sur des trucs beaucoup plus pointus 8 C’est la roulette russe haha ! Tu fais quoi maintenant ?

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s